item1
item1

Le projet HSLF

item1
item1
item1

Nouvelle page

Le projet HSLF

pourquoi ? comment ? où en est-il ?

item1
item1
item1

Chercheur invité

item1
item1
chêne 157 b

Infos

Le colloque de Montpellier

Le colloque de Paris

Les auteurs vont être prochainement contactés en vue de la mise en œuvre du projet HSLF

MAJ : décembre 2008

© : les auteurs 2005-2008

Contact

Le projet HSLF entre dans sa phase concrète

Le Comité Scientifique du projet d'Histoire Sociale des Langues de France s'est réuni à Paris le vendredi 21 novembre 2008.

Il a décidé d'entrer dans une phase concrète de réalisation du projet, sur la base du schéma d'architecture élaboré par Georg Kremnitz et qu'il a validé.

Les auteurs vont donc être contactés au cours des prochaines semaines et des prochains mois pour déterminer le ou les sujets précis qu'ils traiteront dans le cadre de leur contribution. Des indications leur seront présentées à la fois sur les thèmatiques à aborder et sur l'approche rédactionnelle.

Le Comité Scientifique, au cours de sa prochaine réunion le 7 février 2009, prendra de nouvelles initiatives en ce sens.

 

Le projet HSLF à Expolangues 2008

Dans le cadre du salon Expolangues qui s'est tenu début février 2008, porte de Versailles à Paris, une table-ronde a été organisée par la DGLFLF (Délégation Générale à la langue Française et aux Langues de France). Le thème était le suivant :

Les langues de France dans la société contemporaine

  

Les langues de France : un continent à découvrir, parfois aussi profondément enfoui que le monde des Gaulois et des Romains. On peut très bien accomplir toute sa scolarité, en France, faire des études de lettres, sans jamais entendre parler du Barzaz Breiz, des poèmes créoles de Gilbert Gratiant, de la Nef des fous de l'Alsacien Sébastien Brant, ou du troubadour Arnaud Daniel, qui hante le Purgatoire de Dante.
Ce sont là pourtant les témoins de cultures bien vivantes, constitutives de l'identité française. On commence à prendre conscience des bienfaits que peut produire la mise au jour de ces richesses. Pour répondre vraiment à sa vocation démocratique, progressivement l'État prend en charge toutes les cultures présentes sur son territoire et les langues qui les véhiculent : le grand récit national est à plusieurs voix.
Y a-t-il un avenir pour le plurilinguisme français interne ? 
Quel rôle les langues régionales peuvent-elles jouer dans les transformations de la culture ? 
Quelle est leur place dans la société ? 
À l'heure où l'on s'interroge sur les fondements de la culture européenne, les langues sans statut pourraient bien représenter une source de renouvellement et de créativité.

HSLFNorth636Ces questions ont donc fait l'objet d'une table ronde animée par Xavier North, délégué général à la langue française et aux langues de France, avec :

 

Résumé de l'intervention de G. Kremnitz à Expolangues

Les langues de France: situation et enjeux

0. Ce qui va suivre est un grand raccourci de ma conception et ne respecte pas toujours les règles de la „correction politique“

HSLFKremnitz640b1. L’homme naît avec des facultés plurilingues.

2. Les différentes langues envisagent le monde environnant depuis des perspectives diverses; elles contribuent de cette façon à un renforcement de la créativité collective. Par conséquent, leur disparition est une perte non seulement écologique, mais aussi économique.

3. Les langues ont une fonction communicative et en même temps une fonction identitaire ou démarcative qui, pour le maintien des conditions de communication en cours, doivent se trouver à peu près en équilibre.

4. Cela veut dire entre autres que les locuteurs doivent voir la nécessité d’employer une langue pour communiquer.

5. Si la fonction identitaire prend le dessus, la fonction communicative peut en souffrir, notamment par

Expolangues6416. Si la fonction communicative d’une langue prend le dessus

Expolangues6477. Par conséquent: il faut créer pour les langues de France autochtones des besoins, des espaces communicatifs où leur emploi est presque inévitable et il faut éviter à tout prix leur fragmentation. Ceci peut se faire

Ceci n’est certes pas une garantie absolue pour qu’une langue continue à être employée et donc vivante, mais les chances me semblent alors assez fortes.

Wien, 5.II.2008

❘❘" ❘❘"
 

Présentation du projet d'Histoire Sociale des Langues de France (HSLF)

 

L'architecture du projet HSLF

 

Le Comité Scientifique HSLF

 

Pierre Encrevé : Les droits linguistiques de l'homme et du citoyen

 

Séminaire à Paris-Sorbonne : intervention de Georg Kremnitz

 

Le projet HSLF : la phase concrète

 

Les langues de France au Salon Expolangues 2008

 

Les langues de France : Vitalité sociolinguistique et dynamiques culturelles

 

Les Actes du colloque de Montpellier

 

Le colloque de Paris-INALCO : les résumés

 

Georg Kremnitz : Le projet d'une Histoire Sociale des Langues de France : Présentation et questions de méthode

 

Gabriel Bergounioux : Histoire sociale de la linguistique, histoire de la linguistique sociale

 

Henri Boyer : Le sociolinguiste peut-il / doit-il être neutre ?

 

Marie-Christine Hazaël-Massieux : Un peu d'histoire pour comprendre structures et statuts des créoles français

 

Salem Chaker : Pour une histoire sociale du berbère en France

 

Fañch Broudic : La pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours : méthodologie, résultats, perpsectives

 

Jean-Michel Eloy : Permanence et résurgences des langues d'oïl contre la langue du pouvoir : quel sens social ?

 

Michel Bert : Occitan et franco-provençal dans le Massif du Pila

 

Jean-Baptiste Martin : Le laboratoire franco-provençal

 

Francis Favereau : Bref état des lieux aux confins de l'histoire sociale du breton

 

Le débat : Méthodologie et objectifs

 

Pour contacter le Comité Scientifique HSLF